Samain - 1er Novembre

Le Nouvel An Celte - Le début de la Saison Sombre - Ouverture entre les deux Mondes - Une Porte vers l'Hiver

Dans la Tradition Celtique, l'année Celte débute autour du 1er Novembre par la Fête d'ouverture de la Saison Sombre qui marque le début de l'Hiver : SAMAIN ou SAMONIOS.

Dans la vision du monde de cette époque, l'obscurité précède toujours la lumière (le jour naît de la nuit) et l'année commence donc par la période sombre pour suivre ensuite les cycles de transformations de la Lune et du Soleil.

Samain est donc le passage de la Saison Claire à la Saison Sombre, la période où l'obscurité prend le dessus sur la lumière. Il représente la frontière entre l'année écoulée qui se termine et l'année nouvelle qui débute, soit la fin d'un cycle et le commencement d'un nouveau (Mort / Renaissance / Renouveau).

C'est un temps de passage d'une phase vers la prochaine, le moment idéal pour faire le bilan de la fin de l'été, de l'abondance des récoltes, se libérer de ses blessures, de ses peines, de ses craintes, de ses regrets, de ses soucis et des aspects indésirables de notre vie. C'est également un temps pour dire adieu à ce qui est vieux et se préparer à ce qui est nouveau en se détachant de se qui est en train de partir en nous et dans notre vie, ainsi que de ce qui devrait être débarrassé.

C'est aussi un moment où l'Autre-Monde semble en effet plus proche à cette heure, car pendant Samonios, le temps n'existe plus. Le temps et l'espace sont suspendus pendant plusieurs jours et les Portes entre les deux-Mondes sont ouvertes.

Au cours de cette Célébration et pendant 3 jours et 3 nuits, à chaque fois une année meurt et commencent les heures sombres. Le voile entre ces deux Mondes s'atténue et les morts peuvent marcher à nos côtés, comme les vivants peuvent transiter vers l'Autre-Monde. L'obscurité vient envahir nos terres et après cette période, le temps renaîtra, le mur invisible entre ces deux Mondes se reconstruira et commencera alors un temps nouveau.

A ce moment, nous pouvons prouver à nos Ancêtres, à nos Guides,aux êtres chers décédés... que nous les aimons, que nous les vénérons et que nous les respectons en leur faisant des offrandes rituelles. Nous pouvons également les remercier de nous guider sur notre chemin, de nous indiquer la direction à emprunter et celle à ne pas emprunter et de nous protéger.

La Cailleach, la Sorcière Divine, la Déesse-Mère de l'Hiver, fait son travail de destruction et de décomposition de la Terre. C'est elle qui apporte les neiges de l'Hiver pour nettoyer les débris de l'Automne, permettant au sol d'être fertilisé par les restes de la récolte de l'année écoulée. C'est elle qui durcit le sol par le gel et la glace, ce qui donne vie aux graines endormies dans le ventre de la terre. Avec son vent du Nord, elle récure la terre, dénudant les branches et sans le travail de la Cailleach, la vie nouvelle ne pourrait être nourrie durant son long sommeil dans les profondeurs de la terre.

La Cailleach balaie en nous la grotte de nos âmes. Elle débarrasse tout ce qui est fini et n'a plus de valeur. Durant cette saison de Samonios, elle passe parmi nous, nous offrant le présent de la purification, le désencombrement de toutes les pensées, des sentiments et des habitudes qui ne servent plus. Ce moment de transformation, nous permet de nous détacher de tout ce que nous souhaitons nous défaire, de tout ce que nous voulons laisser partir. Il nous permet également d'être libéré de tout ce qui nous encombre et encombre nos vies pour laisser place à un Temps nouveau qui commence pour qu'il puisse nous apporter tout ce dont nous avons besoin.

Cette Fête Druidique importante a ensuite été transformée en Fête de la Toussaint (par le Christianisme), puis en Halloween...