20201208_091656.jpg

LES PIERRES DRUIDIQUES

Poussant leurs observations des millénaires avant notre ère, les Celtes et leurs Sages, précurseurs du Druidisme, reconnurent qu'en certains Lieux, des courants d'ondes telluriques se ramifient en deux ou plusieurs rameaux. En ces endroits, l'intensité de leurs radiations exerce une attirance telle qu'hommes et animaux les percevant par intuition, venaient s'y rassembler.

Nos Ancêtres avaient reconnus ces lignes de forces électromagnétiques qui sillonnent le sol de notre planète comme le Système Nerveux de tout être vivant.

Ces lignes de forces sont naturellement suivies par les "chemins" et par les passés d'hommes et d'animaux qui en suivent les tracés sur la surface du sol.

A ces points-là, se révélant comme des noeuds de courants, foyers de radiations bénéfiques, les hommes venaient invoquer les Puissances Supérieures, qui, là, leur semblaient plus favorablement disposées à exaucer leurs prières.

Ils observèrent alors avec minutie les animaux qui suivaient des trajets bien déterminés et qui se rassemblaient toujours au même endroit à des époques précises.

20200320_175033.jpg

En réalisant avec persévérance de telles observations, les hommes s'aperçurent qu'ils se sentaient toujours mieux à certains endroits plutôt qu'à d'autres et comprirent que leurs Corps subissaient à la fois les influences venues du Ciel et celles qui émanaient du sol. Marchant pieds nus, nos lointains Ancêtres vivaient en prise directe avec la Terre et en ressentaient toutes les vibrations.

En observant attentivement les comportements des animaux à l'approche de certains phénomènes Célestes : Eclipse totale ou partielle du Soleil, Nouvelle Lune, Pleine Lune... ils apprirent à comprendre la liaison intime qui relie le Cosmos à notre Planète par le système des marées provoquée par l'attraction Lunaire.

Ils prirent ainsi conscience de l'influence des Quatre Eléments : Air, Feu, Eau et Terre et agissant comme des Alchimistes des Temps futurs, l'imitation de la Nature les mena peu à peu à la Vérité et à la Connaissance.

Tout cela conduisit les Hommes à concevoir la Terre comme un réel être vivant doué d'un Esprit et d'un Corps Physique qui en se transformant continuellement, ressemblait toujours en quelque sorte à un Être Supérieur, d'où les Statues Antiques des Déesses-Mères qu'ils fabriquaient à son image.

Au cours de dizaines de milliers d'années, les Hommes se transmirent par voie orale les fruits de leurs observations qu'ils surent entièrement codifier peu à peu par des ensembles Mégalithiques et assistèrent à des phénomènes Naturels grandioses. Phénomènes, dont ils n'ont subi que partiellement les conséquences, car ce qu'ils avaient appris de l'observation du comportement des animaux, leur permis d'en prévoir la venue prochaine et de s'en protéger à l'avance en suivant les animaux dans leur fuite...

Ayant un sens de la perception bien plus développé que le nôtre, ils détectaient les courants telluriques en déplaçant leurs pieds dans un sens ou dans un autre. Ils observèrent également la végétation, qui, en ces lieux n'étaient pas toujours homogène et comprirent que certains végétaux y poussaient mieux à ces endroits, ce fut le début de leur apprentissage de l'agriculture tellurique...

En ces lieux de forte Puissance, nos lointains Ancêtres élevèrent ces Monuments de Pierres brutes, sur deux ou plusieurs pieds supports, sans autre appareillage que leur poids pour en assurer la stabilité.

 

Que ces Puissances soient considérées par les uns comme des entités réelles d'un Monde Supérieur ou par les autres, comme des lieux d'habitat de génies terrestres : Korrigans, Fées ou Divinités beaucoup plus accessibles à leurs désirs, importe peu. 

En tout points du globe terrestre, nous en retrouvons et partout dans le Monde : Dolmens, Menhirs et plus tard Temples et Cathédrales en ont marqué les emplacements.

 

Les Menhirs ou Pierres levées furent dressées en un lieu précis où les forces intra-terrestres montent le jour, attirées par la Lumière alors qu'ils captent la Nuit les radiations stellaires émises par les étoiles et les planètes, permettant ainsi à l'être humain de s'en imprégner afin de retrouver certaines Forces Cosmiques génératrices d'énergie.

Lorsque l'un des rameaux du courant tellurique, dont le noeud se trouve au milieu du transept, est plus ou moins long ou plus puissant que l'autre, la hauteur de la Pierre qui lui correspond est plus haute ou plus massive.

De même que plus tard, les Druides connaissant ces courants électromagnétiques souterrains, pouvaient transmettre par télépsychie ou même par simples coups frappés sur le Monument Mégalithique, un message non diffus mais qui suit la ligne du courant le reliant à un autre Monument et donc ne peut être capté que sur celle-ci par un autre adepte initié à cette Science.

Un Dolmen érigé au point de croisement ou de ramification d'un courant en deux ou trois rameaux y commande donc, ainsi que le ferait une prise de courant électrique, un faisceau d'ondes divergentes.

Comme d'autre part, il est récepteur de celles émises en amont du courant, il permet à l'initié de s'en servir comme une table d'écoute, d'y recevoir puis de transmettre des messages télépsychiques, comme le ferait un poste de télégraphie par le sol.

Lorsqu'un phénomène météorologique (passage d'une conjonction planétaire ou un cône d'ombre d'éclipse) se produit sur un noeud de ce courant, cela engendre des perturbations. Sa répercussion s'en fera sentir sur toute la ligne du courant principal et se reproduira au nombre de jours qui correspond à la longueur d'ondes moyenne de la Terre transmise par le réseau électro-magnétique sub-terrestre.

Placés sur ces points, les ensembles Mégalithiques les plus importants devinrent des lieux de rassemblements populaires, des Temples de Culte. Les dates des moments de plus forte intensité radioactive connue des Initiés devinrent des jours de Célébration Religieuses d'hommage à la Nature, aux moments des Equinoxes et des Solstices qu'ils surent calculer. Les Cérémonies qui y sont célébrées sont destinées à mettre davantage l'humain en relation et en harmonie avec les Puissances Supérieures et de développer sa réceptivité.

Nos Ancêtres, qui ne possédaient point de télescopes puissants alignaient simplement trois Pierres levées pour obtenir un axe stable de visée, qu'ils pouvaient facilement orienter vers la position d'un Astre, qu'ils voyaient comme nous, bouger dans le Ciel. C'est ainsi qu'ils s'intéressèrent tout d'abord au Soleil et à la Lune qui leur semblait les plus rapides des étoiles.

Revenant chaque jour devant cet axe, ils pouvaient observer les variations séculaires en plantant chaque fois une nouvelle Pierre dès qu'ils constataient un écart.

Ainsi, les Alignements sont orientés sur différents axes correspondant par exemple au lever du Soleil à l'Equinoxe et au Solstice d'Hiver ou au lever du Soleil à l'Equinoxe et au Solstice d'Eté.

Les Cromlechs ou Cercles de Pierres levées, formés d'un nombre variable de Mégalithes (au moins 9) constituent de véritables calendriers Astronomiques puisque l'ombre portée de chaque Pierre est révélatrice de la position Solaire à une époque précise de l'année, ce qui nous renseigne sur leur date d'élévation en calculant d'après elles, la différence due à la précession des Equinoxes.

Les courants telluriques radient formidablement de Forces insoupçonnées en certains lieux, qui émanent du sol en ces points d'émergence dus à la géologie. Ils sont en contact avec les Forces électriques, dites cosmiques, de nature Astrale.

Leur échange y permet des inversions de polarité qui produisent à certains moments sur ces lieux, des guérisons quasi-instantanées, dites miraculeuses, parce que réalisées là, en dehors de toute intervention Médicale et ne pouvant être attribuées qu'à des interventions supra-terrestres.

L'intensité constatée sur tel ou tel point ne dépend pas uniquement du passage sub-terrestre des planètes sur cette zone, mais également des radiations stellaires observées à cette date sur ce lieu, ainsi que la position Lunaire (car on sait que la Nouvelle Lune et la Pleine Lune exercent de fortes influences sur le comportement des individus...).

L'implantation des Mégalithes révèle également une connaissance approfondie des Forces souterraines, courants électromagnétiques et hydrauliques. Les motifs de leur érection sont toujours valables et il nous demeure aujourd'hui possible de déterminer les lieux où des Mégalithes furent érigé ou auraient pu être dressés.

L'efficacité des ondes radio-actives reste immuable en ces Lieux qu'il y ait eut ou non un Monument.

Ces Rites d'érection des Mégalithes sont implantés sur des points curatifs, c'est-à-dire de radiations d'énergie susceptibles d'apporter quelque soulagement aux déficiences physiques ou psychiques des vivants (humains ou animaux).

Ils furent également dressés sur ces points pour indiquer par leur présence, le Lieu de Culte où les Celtes venaient implorer le secours des Puissances Supérieures.

Source : Extrait du Livre de Paul, René et Claudine Bouchet, Les Druides Science et Philosophie

20201208_154008.jpg

LE NEMETON

Dans l'Antiquité, nos Ancêtres n'ont pas hésité à poursuivre leur Culte sur des emplacements Sacrés qui étaient là bien avant eux : des Nécropoles, des Monuments Mégalithiques... Si l'occupation Romaine à profondément modifié la forme, le fond du Druidisme est resté présent et s'est prolongé sur les mêmes Sites.

Tout au long de l'année, les Druides dirigent et organisent le Culte dans un Cercle de Pierres, Lieu des Cérémonies. Ce Lieu de Culte extérieur est en général un Cercle marqué de douze Pierres, où rien ne meurt en lui, tout se métamorphose et de ces transformations naissent les énergies, la Force matrice qui anime le tout, symbole de la Vie, il représente un Passage.

Ce Lieu Rituel, ce sanctuaire, peut parfois s'agir d'un Site Mégalithique qui est réutilisé ou juste un enclos éphémère, créé et consacré pour le Temps d'une Cérémonie, puis déconsacré à l'issu du Rituel. Il est appelé "Nemeton".

Nemeton signifie "Sacré" en langue Gauloise, "Neved" en Breton, "Nyfed" en Gallois et "Nemed" en Galélique.

Dans cet Espace, le Druide pratique tous les Arts dont il est le représentant : hommages, prédictions, Magie, Divination, Initiations...

Depuis l'Antiquité, c'est le Centre Spirituel, le coeur de toute harmonie qui concentre ou recentre les énergies Sacrées...

Source : Texte et Images extraites du Livre de Pascal Lamour, A la recherche de la Mandragore