20201206_101648.jpg

LES DRUIDES

Personnage central de la Culture Celtique, le Druide est considéré depuis des temps anciens comme un Philosophe ou un Sage, Gardien des Traditions.

Il est le lien entre les Dieux et les Hommes et est chargé de transmettre le Savoir et l'Histoire aux futurs Druides qui suivent son enseignement. 

Sa parole est Sacrée.

Les Druides et les Celtes estimaient que l'écriture fige les événements et les enseignements, alors que la Vie est toujours en mouvement et en évolution. C'est la raison pour laquelle ils ont toujours pratiqué la transmission orale de leur Culture.

Ainsi, il est impossible aujourd'hui d'avoir une compréhension totale et précise de leurs connaissances.

Pourtant, même si les enseignements n'ont que rarement été retranscrits par écrit, il est certain qu'au fil des siècles des informations se sont transmises et ont franchies la barrière du temps dans les récits populaires, la Mythologie et les transmissions de savoirs dans les familles de guérisseurs.

On dit cependant qu'ils sont les inventeurs des Oghams, cette écriture Sacrée très codifiée.

Parmi ses nombreuses fonctions, le Druide détient l'Art de guérir. Pour cela, il connaît parfaitement les plantes et leurs actions. Il sait les reconnaître, les récolter et les préparer : c'est sa fonction de Médecin Herboriste.

20201206_142224.jpg

Le domaine des Plantes Médicinales appartient au Druide. C'est dans sa spécialité d'Ovate que le Druide exerce la Médecine Végétale. Très vaste, ce domaine ne se réduit pas à la Connaissance et à l'Ordonnance des Simples pour soigner, mais englobe tout ce qui est relié au  patrimoine végétal : son histoire, la mémoire des propriétés thérapeutiques, la protection des cultures, les préparations et l'administration Rituelle des plantes et enfin la mise en état psychologique du malade pour qu'il bénéficie au mieux de tous les Soins Druidiques.

Il définit aussi la période des semailles notamment en fonction de la Lune et arrête le temps propice à la culture. Il assure le suivi des plantations tout au long de leur croissance et décide du moment de la récolte.

Ses compétences vont bien plus loin, car il clame les Formules qui accompagnent les Rites et les cueillettes et adapte les traitements en fonction des individualités.

Son savoir est empirique et fondé sur une stricte observance des Traditions complétées par une pratique régulière et millénaire. Jamais aucun événement n'a lieu sans le Rituel qui lui correspond.

Ancré au plus profond du passé Celtique, le Druide est aujourd'hui méconnu et reste souvent l'objet de préjugés. Pourtant son rapport avec l'Univers et le Merveilleux ne lasse pas d'intriguer.

Son rôle dans la Société, sa pensée Spirituelle et son lien privilégié avec l'Autre-Monde nous sont parvenus et se relient à notre vision contemporaine. Entre nos doigts, nous retenons là, l'une des plus anciennes représentations occidentales et c'est une chance inouïe, sachant que les Druides n'ont rien écrit. Les sources dont nous disposons sont celles de nombreux témoins, au cours de l'Histoire.

A partir des données de l'Antiquité, puis de la transmission au travers des sources continentales, mais aussi Irlandaises, Galloises et Armoricaines, un lien clair se dessine entre la Spiritualité, la Philosophie et la Médecine Druidique par les plantes, qui n'ont jamais réellement disparu.

De nouvelles découvertes feront encore avancer le savoir, mais de tout ce Chemin, émergent des constantes qui vont nous aider dans notre quotidien. Elles permettent d'appréhender le Monde, dont celui des plantes et de la Nature : dans les mains du Druide, c'est un univers Sacré et Magique.

LE CHEMIN DU DRUIDE

Le travail du Druide est solitaire, mais il partage son expérience lors de Cérémonies ou dans la transmission, lorsqu'il s'en estime capable.

On ne naît pas Druide, on le devient.

Chaque jour, chaque action, chaque événement entre dans son questionnement, à l'aune de sa Spiritualité.

Pas une journée ne se passe sans que son attention et sa démarche ne soient jointes aux forces supérieures, dans tous les domaines de la Vie : le travail, l'amour, la famille, le domaine artistique, politique, culturel...

Le Chemin du Druide doit servir d'exemple : la recherche de la vérité et de l'humilité par tous les moyens. Il devra donc affronter les éléments et les événements en acteur responsable. Comme tous, il reste évidemment un Humain perfectible et c'est tout l'objet de sa recherche.

Toutefois, dans sa tâche, le Druide n'est pas seul : il est aidé par la Nature, les Dieux, les Déesses, les Ancêtres, tous les Esprits et tous ceux et celles qui aspirent à la même clairvoyance.

L'univers Celtique dans lequel il se déplace est riche, sachant qu'il garde la Conscience de la proximité de l'Autre-Monde, de la Mort comme une partie naturelle de la Vie et qu'enfin le Merveilleux n'est qu'une parcelle de l'imaginaire.

Le rêve et les songes ne se distinguent pas de l'éveil, les deux s'interpénètrent tels des entrelacs. Les intersignes sont pour lui un enseignement dont il cherche à comprendre les significations. Les signes que les esprits divulguent méritent d'être interprétés. Dans ces signes se placent justement les "appels" qu'il faut savoir écouter ou entendre. Et tous, nous en recevons.

L'enseignement nous apprend à les distinguer.

ETRE DRUIDE AUJOURD'HUI

Pour être Druide aujourd'hui, le novice doit d'abord être initié par un Serment devant des témoins qui sont d'autres Druides : c'est la définition de la démarche initiatique, comme dans tout ésotérisme. Puis, il doit appréhender l'ensemble des savoirs qui lui permettent de comprendre cet Univers, pour ensuite les partager. Car le Druide est un Vecteur de Transmission Celtique.

En ces temps bouleversés, nous ressentons intimement le besoin d'essentiel, pour que notre être résonne et vibre de toute la Magie qui participe à notre Chemin, de notre origine lointaine vers un avenir que nous voudrions radieux et libre...

Sources : Images et textes extraits des livres de Pascal Lamour et de Florence Laporte